LA MAIRIE DE LA REMAUDIÈRE CONDAMNÉE POUR RUPTURE DE CONTRATS AVEC DES ENTREPRISES 

LA MAIRIE DE LA REMAUDIÈRE CONDAMNÉE POUR RUPTURE DE CONTRATS AVEC DES ENTREPRISES 

La mairie est condamnée à indemniser les entreprises qui ont subi la rupture brutale de leurs contrats. Les contribuables remaudiérois vont donc payer. 8 ans après que les travaux de la salle-médiathèque aient été arrêtés et que 430 000 € de subventions aient été perdues (sur un total de 900 000 €).

Au total c’est 1 million 300 000 euro qui ont été perdus en recettes en 7 ans par la municipalité Choblet. 

Dans le même temps, combien de dépenses en travaux divers et variés ?

Luxueux ou inutiles comme le nouveau cimetière toujours vide – 60 tombes sont abandonnées dans l’ancien cimetière – l’onéreux agrandissement de la bibliothèque alors que 150 m2 étaient prévus dans le nouveau bâtiment… 

Et aujourd’hui un luxueux enrobé sur la route du stade au lieu d’un bicouche. 

Une nouvelle secrétaire, un nouvel agent technique et allons-y avec les charges salariales qui explosent ! 

POURQUOI toutes ces dépenses ?

C’est la politique de la caisse vide. Ne pas faire d’excédent pour ne pas avoir à finir la salle-médiathèque. Une hargne anti-Coraud et de son équipe municipale depuis 8 ans. 

Et pourquoi autant d’absurdités dans la presse qui reprend des propos fallacieux et pire diffamatoires ? 

Procédure d’appels d’offre respectée 

Bien sûr la procédure d’appels d’offre a été respectée et nous avons été accompagné par un économiste, M. Roland de la société ECB et la commission municipale « appels d’offre » s’est réunie régulièrement. 

On lit pourtant des propos diffamatoires aussi nous saisissons un avocat car trop c’est trop.

JAMAIS on a vu un maire s’acharner comme ça depuis 8 ans contre son prédécesseur.

La salle était financée avec 40 % de subventions ce qui était formidable puisqu’aujourd’hui 25 % de subvention c’est déjà très bien. Le reste par l’emprunt au taux qui aurait dû être renégocié comme toutes les communes l’ont fait mais aussi vous entrepreneurs ou vous propriétaires d’une maison, vous avez renégocié le taux de votre emprunt. 

Mme Choblet, c’est 15 000 € de frais d’avocat par an sur 7 ans. Et nous pourrions en dire beaucoup sur cet acharnement à casser les dossiers de notre travail municipal de 2008 à 2014 qui construisaient l’avenir de la Remaudière. 

Municipalité Coraud : 700 000 € d’excédent budgétaire sur Savaterie 3 c’est ce que nous avions obtenu. Des investissements oui mais de nouvelles recettes en face c’est le B à Ba pour une collectivité comme pour une entreprise. Là, 7 ans de dépenses sans nouvelles recettes. Maintenant ils construisent à tout va des lotissements ayant compris, mais un peu tard, qu’il faut générer du développement pour gagner de nouvelles recettes. 7 ans sans nouvel habitat car prétextant que les stations d’épuration étaient saturées. FAUX bien sûr, on pouvait lancer un premier lotissement en 2014. Comme par miracle, aujourd’hui ils font des lotissements sans avoir repris notre dossier « agrandissement de la station d’épuration rue d’Anjou ». Par-contre, attention,  trop de maisons maintenant pour traiter les eaux usées. 

Bref, un acharnement pitoyable contre l’ancien maire qui les a amenés à casser notre Plan Pluriannuel de Développement. 

2022, 1300 au lieu de 1700 habitants

Nous avons amené la population à 1300 habitants. 7 ans après la fin de notre mandat, nous étions toujours 1300 habitants au lieu des 1700 prévu.

Bref, aux gens de rechercher la vérité. 

Mais en tout cas, nous voyons cette salle-médiathèque à l’abandon et un luxueux cimetière vide. C’est ce qui s’appelle enterrer une commune.

Les commentaires sont fermés.